/** * wp_body_open hook. * * @since 2.3 */ do_action( 'wp_body_open' ); // phpcs:ignore WordPress.NamingConventions.PrefixAllGlobals.NonPrefixedHooknameFound -- core WP hook. /** * generate_before_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_do_skip_to_content_link - 2 * @hooked generate_top_bar - 5 * @hooked generate_add_navigation_before_header - 5 */ do_action( 'generate_before_header' ); /** * generate_header hook. * * @since 1.3.42 * * @hooked generate_construct_header - 10 */ do_action( 'generate_header' ); /** * generate_after_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_featured_page_header - 10 */ do_action( 'generate_after_header' ); ?>

Wall Street clôture en forte baisse – 09/29/2022 à 22:38


Des traders sur le parquet de la Bourse de New York

(Reuters) – La Bourse de New York a fini jeudi en forte baisse, plombée à nouveau par les craintes de récession alimentées par le resserrement agressif des politiques monétaires, ainsi que par les turbulences sur changes les les marchés de latte.

L’indice Dow Jones a cédé 458,13 points, ou 1,54% à 29.225,61 points, le S&P 500 a perdu 78,57 points ou 2,11% pour finir à 3.640,47 et le Nasdaq Composite a terminé en baisse de 2,84% à 10.737,506 points, près de son plus bas niveau de clôture de l’année touché à la mi-juin.

Les géants technologiques, sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt, ont particulièrement souffert, Tesla abandonnant 6,8% et Apple près de 5%.

Meta Platforms, proprietaire de Facebook, a chuté de 3,67% après des informations de l’agence Bloomberg selon lesquelles le groupe a gelé ses embauches et prévenu ses employés qu’il envisageait des restructurations dans un contexte macroéconomique incer

Le S&P, qui a retrouvé ses niveaux de clôture de novembre 2020, est bien parti pour enregistrer son pire mois de septembre depuis la crise de 2008. Il affiche une baisse de plus de 8% depuis le début du mois.

Plusieurs responsables de la Réserve fédérale ont laissé entendre que la banque centrale des Etats-Unis n’avait aucunement l’intention de modérer ou modifier sa politique de relèvement à marche forcée des tauxert d’intention de modérer, à de nouveaux dégagements sur les marchés obligataires.

A cela s’est ajouté le recul surprise des inscriptions au chômage hebdomadaires annoncé par le département du Travail, qui “confirme que la Fed a encore un long chemin à faire”, selon Phil Blancato, directeur de Ladenburg Thalmann New York Asset Management à

“La crinte des marchés est que la Fed va nous plonger dans une récession très profonde, ce qui provoquera une chute des bénéfices des entreprises”, at-il ajouté.

Aux valeurs particulières, le revendeur de voitures d’occasion CarMax a chuté de près de 25% après avoir manqué les attentes des marchés pour ses résultats du deuxième trimestre, en raison de la baisier de lese de cules paris ach General Motors (-5.6%) et Ford (-5.8%) ont été égallement durement affectés par ricochet.

Les compagnies aériennes et les croisiéristes ont égallement fini dans le rouge après une série d’annulations dues au passage sur la Floride de l’ouragan Ian.

* Le rappel de la séance en Europe: [.EUFR]

* A SUIVRE VENDREDI :

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse)

.

Leave a Comment