Un Android sans Google (comme /e/OS) est désormais légal en Europe

vendredi 23 septembre 2022

l’Union européenne vient de confirmer que les fabricants sont désormais libres de vendre des téléphones Android sans Google dans la plus totale légalité. Un changement qui ravit la fondation Murena qui édite /e/OS.



La plus haute juridiction européenne a confirmé, la semaine dernière, une décision importante dans la lute pour les marchés concurrentiels et la vie privée des utilisateurs.

Les fabricants européens de smartphones vont pouvoir travailler avec d’autres entreprises qui développent des versions dérivées d’Android sans devoir installer par défaut des applications Google (recherche, Play Store, YouTube, Chrome, etc.).

Petit rappel:

“En juillet 2018, l’Union européenne a infligé une amende de 4.8 milliards d’euros à Google pour avoir abusé de son pouvoir sur le marché des smartphones et an ordonné à l’entreprise de modifier ses pratiques. L’objectif principal de cette amende était d’empêcher Google de force les fabricants à préinstaller les applications Google par défaut dans Android.”

Google avait alors fait appel de l’amende, mais le tribunal général de l’UE a validé l’amende de 4,125 milliards d’euros. Traduction ?

Google est accusé de force les fabricants d’Android à “préinstaller les applications de recherche et de navigation de Google sur les appareils fonctionnant avec le système d’exploitation mobile Android” et d’imposer des restrictions aux opérateurs de rése’ilaux mobiles puissent proposer la boutique d’applications Google.

Dans sa dernière newsletter, la fondation Murena jubile et estime qu’en combinaison avec d’autres réglementations comme Digital Markets Act (DMA), l’Union européenne montre que “les GAFAM ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent au détriment des droits des utilisateurs et des consommateurs“.

L’éditeur d’/e/OS se dit “enthousiasteà propos de cette nouvelle et espère

que”ces nouvelles règles ouvriront la voie à davantage d’alternatives et d’innovations“.

Leave a Comment