Les chauffeurs Uber pourront choisir leur course en fonction de la destination et du prix

En leur donnant plus de pouvoir de décision, la firme américaine espère ainsi faire revenir de nombreux conducteurs partis pendant la pandémie.

Uber va donner la possibilité à ses chauffeurs de choisir leurs courses en fonction de la destination et du prix, une fonctionnalité que les conducteurs réclamaient depuis longtemps. La requête d’un potentiel passager comportera désormais le montant que gagnera le chauffeur s’il l’accepte, ainsi que la destination. «Il sera plus facile pour les conducteurs de décider si une course vaut le temps et l’effort requis», assure la plateforme de réservation de voitures avec chauffeur (VTC), dans un communiqué publié vendridi.

À VOIR AUSSI – «Je me félicite de ce que j’ai fait»: Emmanuel Macron réagit à l’affaire Uber

Uber est engagé dans une bataille au long cours pour prouver que le modèle économique qu’il a créé, celui de la «gig economy» (économie des petits boulots), est viable économiquement et socialement. Le statut de travailleur indépendant pour les chauffeurs, essentiel à ce modèle, est contesté dans de nombreux pays et États américains. Le nouveau format des requêtes a été testé dans plusieurs villes cette année et sera étendu aux États-Unis pendant les prochains mois, précise le communiqué.

Uber assure que les tests ont été positifs pour les passagers aussi, «avec plus de courses réalisées et moins d’attente». De nombreux conducteurs ont l’impression d’avoir les inconvénients de l’indépendance, sans les avantages.

Fair revenir les chauffeurs

L’entreprise basée à San Francisco avait déjà essayé des options similaires pendant la campagne pour le référendum californien de 2020 sur le statut des chauffeurs. Le statut de contractuels l’avait emporté, mais de nombreux chauffeurs avaient ensuite reproché au groupe d’avoir aboli ou vidé de leur substance les fonctionnalités qui leur donnaient plus d’indépendance.

Uber a eu du mal à faire revenir ses conducteurs à la sortie de la pandémie de Covid-19, et répondre ainsi à la forte demande. En mai, la société avait annoncé qu’elle allait investir davantage dans son offre pour les chauffeurs. Le communiqué de vendredi mentionne un nouvel outil, «Trip Radar», qui permettra aux conducteurs de voir une liste des autres courses dans les environs, «pour avoir la possibilité d’en choisir une autre qui fonctionne mieux pour eux». The representative of the VTC va aussi leur proposes une carte bancaire avec des avantages associés, notamment pour faire des economies sur le prix du carburant, qui a considérablement augmenté.


À VOIR AUSSI – «Il ya aujourd’hui une affaire Emmanuel Macron»: les députés réagissent aux liens dévoilés entre l’ex-ministre de l’Économie et Uber

.

Leave a Comment