/** * wp_body_open hook. * * @since 2.3 */ do_action( 'wp_body_open' ); // phpcs:ignore WordPress.NamingConventions.PrefixAllGlobals.NonPrefixedHooknameFound -- core WP hook. /** * generate_before_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_do_skip_to_content_link - 2 * @hooked generate_top_bar - 5 * @hooked generate_add_navigation_before_header - 5 */ do_action( 'generate_before_header' ); /** * generate_header hook. * * @since 1.3.42 * * @hooked generate_construct_header - 10 */ do_action( 'generate_header' ); /** * generate_after_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_featured_page_header - 10 */ do_action( 'generate_after_header' ); ?>

L’EPR finlandais produit enfin à pleine puissance

Le réacteur d’Olkiluoto est le troisième EPR à entrer en service dans le monde, après ceux fabriqués en Chine, à Taishan.

Cette fois-ci, c’est la bonne. Le réacteur nucléaire finlandais d’Olkiluoto fonctionne à pleine puissance depuis ce vendredi, selon l’énergéticien TVO et le groupe français Areva. Depuis sa première connexion au réseau électrique, en mars dernier, il était lentement monté en puissance.
Avec 1600 mégawatts de puissance, il s’agit tout simplement du réacteur ayant la plus forte capacité d’Europe, et le troisième dans le monde. Et il utilise la technologie EPR, celle des centrales en cours de construction à Flamanville, en France, ou à Hinkley Point, au Royaume-Uni.

La centrale d’Olkiluoto, qui comporte deux autres réacteurs plus anciens, va désormais fournir pas moins de 40% de la production d’électricité de la Finlande. L’EPR en produira à lui seul environ 19 % et les deux réacteurs existants fourniront ensemble 21 % de cette production.
C’est en 2003 que le contrat entre le finlandais TVO et le consortium franco-allemand formé par Areva et Siemens avait été signé. La mise en service était, à l’origine, prévue pour 2010. Mais une longue série de problèmes n’aura cessé de retarder ce lancement, pour un décalage final de douze ans. Surtout, ces déboires ont coûté énormément d’argent à Areva et en partie expliqué la lourde restructuration de l’entreprise française.
Le réacteur finlandais d’Olkiluoto est le troisième EPR à entrer en service dans le monde, après ceux fabriqués en Chine, à Taishan. En France, la mise en route de celui de Flamanville est attendue mi-2023. Soit avec onze ans de retard sur la date initialement prévue au lancement du chantier.

À VOIR AUSSI – Berlin annonce débloquer 200 milliards d’euros pour plafonner les prix de l’énergie

.

Leave a Comment