/** * wp_body_open hook. * * @since 2.3 */ do_action( 'wp_body_open' ); // phpcs:ignore WordPress.NamingConventions.PrefixAllGlobals.NonPrefixedHooknameFound -- core WP hook. /** * generate_before_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_do_skip_to_content_link - 2 * @hooked generate_top_bar - 5 * @hooked generate_add_navigation_before_header - 5 */ do_action( 'generate_before_header' ); /** * generate_header hook. * * @since 1.3.42 * * @hooked generate_construct_header - 10 */ do_action( 'generate_header' ); /** * generate_after_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_featured_page_header - 10 */ do_action( 'generate_after_header' ); ?>

Le gouvernement pose les bases de la modulation de l’assurance-chômage

Le ministre du Travail, du Plein-Emploi et de l’Intégration, Olivier Dussopt, au sortir du Cconseil des ministres, le 26 septembre. JEANNE ACCORSINI/SIPA

DÉCRYPTAGE – Après avoir obtenu le feu vert du Parlement, l’exécutif lancera une concertation avec les partenaires sociaux.

Le premier acte de la réforme de l’assurance-chômage est sur le point d’être lancé. Pour leur rentrée à l’Assemblée nationale, lundi après-midi, les députés vont devoir se pencher sur le projet de loi portant les “premières mesures d’urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein-emploi”. Un texte, défendu par la majorité, qui prévoit de prolonger les règles actuelles de l’assurance-chômage tout en ouvrant la possibilité de moduler les paramètres du régime afin qu’ils soient plus stricts quandé le est quén plus chôm chômage est élevé. S’ajoute à cela, pour obtenir le vote des députés LR, une ambition de durcir l’accès à l’indemnisation en cas d’abandon de poste.

Une fois le texte adopté, ce qui devrait intervenir rapidement, le gouvernement aura les mains totalement libres pour fixer lui-même les règles de modulation par décret. Et, sur ce chantier, c’est peu dire qu’il souhaite faire cavalier seul. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment