La République centrafricaine pourrait ne pas reconnaître le bitcoin

Le pays africain, frappé par la pauvreté, a récemment décidé de suivre l’exemple du Salvador et d’être, de la sorte, le second au monde à reconnaître officiellement le bitcoin comme monnaie officielle. Le problème est que la Centrafrique partage une monnaie, le franc CFA, avec cinq autres pays de la région. Le siège de la banque centrale se trouve au Cameroun voisin, où les responsables politiques soulignent que la République centrafricaine ne peut pas aussi simplement adopter une nouvelle monnaie.

Le gouvernement de la Centrafrique voit, lui, dans le bitcoin un moyen de mettre le pays sur la carte. On peut toutefois se demander si beaucoup de gens seront en mesure d’utiliser la cryptomonnaie car, selon les Nations unies, le pays est le deuxième plus pauvre du monde. Cela est dû en partie à une guerre civile qui dure depuis près de neuf ans.

Leave a Comment