Google vous espionne: qu’est-ce que la “pseudonymisation”, cette pratique qui protège vos données personnelles ?

Des systèmes utilisés pour le placement publicitaire en ligne diffusent 340 fois par jour en moyenne, les données d’internautes français, selon l’enquête d’une organization non gouvernementale irlandaise.

“La plus grande violation de données jamais enregistrée”. Ce lundi 16 mai, le Conseil irlandais pour les libertés civiles (ICCL) révélait que les géants de la tech comme Google et Microsoft espionnaient les Français plus de 340 fois par jour en moyenne. En effet, vos activités seraient traquées environ une fois par minute par des milliers d’entreprises. Ces données permettront aux annonceurs de cibler les personnes en fonction de leurs centers d’intérêt.

L’Hexagone est le 11e pays le plus traqué en Europe, selon les conclusions de cette enquête qui établit que les Britanniques (462), les Polonais (431) et les Espagnols (426) sont les plus ciblés du continent. Mais comment protéger ses données personnelles ?

La pseudonymisation, c’est quoi ?

“La pseudonymisation est un traitement de données personnelles réalisé de manière à ce qu‘on ne puisse plus attribuer les données relatives à une personne physique sans information supplémentaire‘, explique la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Plus concrètement, la pseudonymisation consiste à remplacer les données directement identifiantes (nom, prénom, etc.) ).

Et de rappeler que: “La pseudonymisation permet ainsi de traiter les données d’individus sans pouvoir identifier ceux-ci de façon directe. En pratique, il est toutefois bien souvent possible de retrouver l’identité de ceux-ci des grâcesé : les données concernées conservent donc un caractère personnel.”

La pseudonymisation constitue allors une des mesures recommandées par le règlement général sur la protection des données (RGPD), pour limiter les risques liés au traitement de données personnelles.

Quelles différences avec l’anonymisation ?

Selon le Cnil, l’anonymisation est un traitement de données personnelles qui consiste à utiliser un ensemble de techniques de manière à rendre impossible, en pratique, toute réidentification de la personne, par quelque moyen que soit. Contrairement à la pseudonymisation, l’anonymisation est donc une opération irreversible.

RPGD encourage cependant l’utilisation de la pseudonymisation dans le cadre du traitement des données personnelles. La pseudonymisation réduit en effet le risque de mise en corrélation d’un ensemble de données avec l’identité originale d’une personne concernée: il s’agit donc d’une mesure de sécurité utile. Le processus d’anonymisation implique, quant à lui, une nécessaire perte d’information.

Leave a Comment