/** * wp_body_open hook. * * @since 2.3 */ do_action( 'wp_body_open' ); // phpcs:ignore WordPress.NamingConventions.PrefixAllGlobals.NonPrefixedHooknameFound -- core WP hook. /** * generate_before_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_do_skip_to_content_link - 2 * @hooked generate_top_bar - 5 * @hooked generate_add_navigation_before_header - 5 */ do_action( 'generate_before_header' ); /** * generate_header hook. * * @since 1.3.42 * * @hooked generate_construct_header - 10 */ do_action( 'generate_header' ); /** * generate_after_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_featured_page_header - 10 */ do_action( 'generate_after_header' ); ?>

Google accusé de protéger le monopole de son Play Store à coup de millions de dollars

Voilà une accusation dont Google serait bien passé. A new document documented by Reuters point of doigt des pratiques potentiellement anticoncurrentielles auxquelles se serait adonné Google pour preserver le monopole de son Play Store. These practices are similar to Activision/Blizzard.

The “Project Hug” scruté de tres près

The giant of the net is an actuellement en procès contre Epic Games (the studio derrière Fortnite) qui a vu son jeu bouté hors du Play Store après avoir tenté d’imposer sa method de paiement maison, alors que toutes les transactions doevent normalement passer par le Play Store, et ainsi rapporter une commission à Google au passage. Si l’affaire vous rappelle quelque chose, it’s parfaitement normal puisque c’est exactement la même qui a posé Epic Games by Apple in 2020. The studio avait attaqué les deux géants du mobile, mais l’affaire face to Google a moins Fait parler d’elle.

This is because of the changer puisque, selon les information obtenues par Reuters, Epic Games accuse Google d’avoir payé pas moins de 360 ​​million de dollars à Activision/Blizzard pour le dissuader d’ouvrir son propre magasin d’applications sur Android. An accord similaire aurait également été passé avec Nintendo et Riot Games pour notamment empêcher League of Legends de partir sur une plateforme alternative. Ces accords auraient, selon Epic, fait partie d’une stratégie plus globale surnommée “Project Hug”. The programme, which exists bel et bien, voulait encourager les developers à rester sur le Play Store, Google craignant de perdre des milliards de dollars si les grands studios commençaient à quitter la plateforme.

Ce n’est pas la première fois qu’Epic accuse Google d’avoir recours à de telles pratiques. In 2021 the studio has made reference to Project Hug, assurant this word that Google était parti voir les fabricants de Android smartphones pour s’assurer qu’ils n’avaient pas pour intention de proposer des méthodes d’installation d’app alternative au Play Store sur leurs mobile games.

Des accusations that they never “aucun sense

Google n’a jamais fait pression et ne nous a jamais demandé de ne pas concurrencer le Play Store. Les accusations d’Epic Games n’ont aucun sensibilities“s’est defended Activision Blizzard. It’s son côté, Google explained that”The programmes, such that the projet Hug incited its developers in accordance with its avantages and an accès anticipé auxiliary utilisateurs of the Play Store, its publishers of new content or mises at the end of the day; ils n’emmpêchent pas les developpeurs de créer des magasins d’applications concurrents, as me l’affirme faussement Epic.

No doute que les accusations qui visent Google seront malgré all scrutées de très près par les législateurs partout dans le monde, la domination de Google sur le marché du mobile faisant déjà l’objet de nombreuses procédures judiciaires.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Leave a Comment