/** * wp_body_open hook. * * @since 2.3 */ do_action( 'wp_body_open' ); // phpcs:ignore WordPress.NamingConventions.PrefixAllGlobals.NonPrefixedHooknameFound -- core WP hook. /** * generate_before_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_do_skip_to_content_link - 2 * @hooked generate_top_bar - 5 * @hooked generate_add_navigation_before_header - 5 */ do_action( 'generate_before_header' ); /** * generate_header hook. * * @since 1.3.42 * * @hooked generate_construct_header - 10 */ do_action( 'generate_header' ); /** * generate_after_header hook. * * @since 0.1 * * @hooked generate_featured_page_header - 10 */ do_action( 'generate_after_header' ); ?>

Ces villes qui font de la santé mentale un enjeu de premier plan

Casquette, large jean, baskets orange, la vingtaine et le regard vif, it is all sourire. Assis sur le canapé, Gaspard fait le point sur sa première demi-journée au Clubhouse de Nantes, conscient de l’écoute bienveillante de Jean et de Françoise (les prenoms des membres de l’association ont été changes). Likewise, he lived with a troubled psyche and did not integrate this structure intolerance to social and professional intervention of a person in a handicapped psychic situation: schizophrenia, bipolarity, severe depression… I, his adhérents contribuent, selon leur envie et leur capacité du moment, au fonctionnement du lieu, toujours en binôme afin de s’entraider: accueil, repas, ménage, comptabilité…

Ce matin, Gaspard a choisi d’accompagner Danielle au marché for la préparation du déjeuner collectif : « Cela m’a plu, je me sens libre ici, ça me change de mes cinq années à l’hopital. J’ai envie de revenir. » The Method Clubhouse, « fondée sur le modèle d’une journée de travail, permet à a membre sur trois en moyenne de reprendre une activité professionnelle », glisse Alice Aubineau, directrice of the l’antenne Nantaise oververte il ya deux ans, apres cells de Paris, Bordeaux, Lyon et Lille, rejointes bientôt par Bastia et Rennes. A Nantes, the Clubhouse est financé à 50% par le private et à 50% par le public, dont une subvention de 100 000 euros de la ville de Nantes.

Au-delà de ce type d’aides ciblées, Nantes déploie une série d’actions depuis plusieurs années. It is urgency that encore more depuis le Covid : la pandémie a mis en lumière la stigmatisation autour des troubles psychiques et le manque d’investissements », Explique Rachel Bocher, chef of the psychiatric service at CHU of Nantes, and scientific commissaire of the international colloque «Villes et santé mentale», who is tied to the city of Nantes congresses les 1er and December 2nd, and don’t Le Monde est partenaire.

Cloisonnements forts

For the organization mondiale de la santé (OMS), la dimension psychique fait pleinement partie de la santé. That there is no mental sane figure in his prerogatives, « We have some actions on this issue, we have no conscience that the santé of the city does not depend on the seulement of soins, but these are the conditions of life in general. Qu’il s’agisse d’accès au logement, à la culture, au sport, aux espaces verts, aux mobilities urbaines, We don’t know what all of our actions include an objectif of santé mentale », revendique Sylvie Justome (Génération Ecologie), adjointe au miire de Bordeaux en charge of the sécurité sanitaire et de la santé.

L’enjeu est de taille. Chaque année, un Français sur cinq est touché par un trouble psychique, soit 13 million de personnes. The death of suicide is au-dessus of the European moyenne, certes plus in his firsts, l’incidence s’améliorant depuis more decennies.

Dans l’Hexagon, “Accès aux soins are difficile: seules 40 to 60% of the person’s souffrant de troubles psychiques sont aujourd’hui prises en charge, et la quality of soins est très inégale”relative to the Institute of Montaigne in a December 2020 study. cause, « des resources mal réparties sur le territoire, des barrières financières, des delais d’attente très longs, des cloisonnements forts entre medecine somatique, psychiatrie et medico-social, une forte stigmatisation ». And the medico-psychologiques centres, dispositifs sectorisés de soins gratuits, presents partout sur le territoire, sont débordés.

Face à l’ampleur des besoins, a nombre croissant de villes mettent en place a conseil local de santé mentale (CLSM) afin, notamment, de lutter contre la stigmatisation, promouvoir le bien-être et le rétablissement et le prévenir les troubles. « Généralement presidentes par un élu local, coanimes par la psychiatrie publique et accordant une centrale aux personnes vivant avec un trouble psychique ou aux aidants, These espaces of concert performances in the années of 2000 also consisted of the professions of the Santé, the services of society, and every actor concerned by the sujet »detail Fanny Pastant, coordinatrice nationale des CLSM.

Points d’écoute gratuits

Le CLSM de Nantes compte cent quarante membres d’une soixantaine de structures. « Le fait d’avoir toutes les parties autour de la table facilite la compréhension et l’action », constate Damien Durand, medical director of the Santé publique in the city of Nantes et Nantes Métropole. Ainsi, quand le social bailleur rencontre le psychiatre, il comprend mieux, par example, pour quoi le cataire qui souffre de troubles psychiques peine à payer son loyer ; il va aussi porter un autre regard sur l’occupant de l’appartement atteint du Diogène syndrome (accumulation d’objets, négligence de l’hygiène). De son côté, le psychiatre contribue par ce dialogue à ce que l’usager obtienne ou conserve son logement, pièce maîtresse dans la reconstruction d’une vie stable. « Grace in this réseau d’acteurs, in sept ans, we avons logé trete-cinq personnes, lesquelles auraient été sinon a la rue »se licit Damien Durand.

A Lyon, the CLSM a warning on the house of suicides. La maidie a mis en place, pour les adults et pour les parents et leurs enfants, des points d’écoute psychologiques gratuits, sans rendez-vous et non étiquetes «sante mentale» for ne pas effrayer. “Not a dispositif s’est ensuite étendu à d’autres communes de la metropole”témoigne Céline De Laurens (EELV), adjointe au miire de Lyon charging de la santé and de la prevention.

Lie also: Article reserved for our subscribers Pres de Lyon, the immense comfort in a center hospital of santé mentale

Outre la publication de guides d’information pratiques pour les citoyens, certaines villes organisent chaque année des maines d’information sur la santé mentale (SISM). La 33e The edition s’est déroulée du 10 or 23 octobre sur le thème “For my santé mentale, agissons for our environment”. Ainsi, à Rennes, une designe de temps forts – pièces de theatre, photo expositions, documentaires, conferences – ont été l’occasion d’aborder les troubles psychiques avec le grand public. Outil plus recent: les premiers en santé mentale. Créés il ya vingt ans in Australie, ils ont été Lancés in France in 2018. « Depuis notre arrivée à la marie, en 2020, explain the Bordelaise Sylvie Justome, cent vingt personnes, tels des agents d’accueil ou des interlocuteurs-cles des sociaux centres, ont suivi une formation de secouriste de quatorze heures: elle permet de savoir comment réagir. »

« L’élu local, maillon essential »

En dépit de l’activisme des villes engagées, le chemin est encore long. D’autant qu’« encore trop de mires cantonnent the santé mentale à une approche exclusive sanitaire, et considèrent donc que ce sujet n’est pas de leur ressort, alors qu’il est éminemment politique et social », regrette Alain Dannet, du center collaborationur de l’OMS for the recherche and the formation en santé mentale. Quant au déploiement des CLSM, il est certes encourageant, mais « the couverture of the territory resting partielle et les moyens insuffisants: there are 260 CLSM actuals, it is faudrait 800 for the reason that France is well-rounded »relève Fanny Pastant.

Ecouter also « Rebond », un podcast pour parler du rapport au handicap

Pour autant, in this cette lutte, « l’élu local est un maillon essential », souligne Frank Bellivier. The délégué ministériel à la sante mentale et à la psychiatrie au ministère de la sante pour suit: « We don’t know, in effect, that CLSM jouent an important role in the diagnosis of diseases in the middle of the leur territoire. They are not fertile the travaux que menent, au ninee partemental, territorial projets of sante mentale [PTSM]. »

Inscribed in the love of sante 2016, “This PTSM, which established the principals of institutions, professions, and associates, is like CLSM, an important piece of dispositif enclenched by the gouvernement in 2018 and the review of the assessments of mental health and psychiatry in September 2021, qui ont fixé le cap pour cinq ans. L’idée est de donner la main aux acteurs locaux pour developper des politiques publiques multisectorielles », met from the perspective of Frank Bellivier. In this vast and complex chantier en cours, les villes ont toute leur place.

This article made partie d’un dossier realisé in the cadre d’un partenariat with the international colloque «Villes et santé mentale», organized by the city of Nantes et Nantes Métropole, les 1er and December 2, 2022. Renseignments: Villes-et-sante-mentale.com

Our colloquium program “Villes et sante mentale”

Le colloque international «Villes et santé mentale», dont Le Monde is partenaire, is organized by the city of Nantes and Nantes Métropole in the city of Nantes congresses, les 1er and December 2nd. This colloque interdisciplinaire réunit notamment medecins (psychiatres, pedopsychiatres, gériatres…), experts in urbanisme, architecture, anthropologie, santé au travail and santé publique, personnalities of monde culturel or encore des élus français et internationaux.

Quatre temps forts sont prévus. « Urban Aménagement, architecture, nature in ville and santé mentale », « Travail, economic, temporal and santé mentale », « Art, culture and santé mentale » and « Populations vulnerables and santé mentale ». Parmi the intervenants presents of the côtés de Johanna Rolland, President of Nantes Métropole et Maire de Nantes, et al Rachel Bocher, Chef of psychiatric service at CHU Nantes et commissaire scientific du colloque: Lydia Lazeriresponsible for the bureau regional de l’OMS Europe ; Didier Lepelletierpresident of Haut Conseil de la sante publique; Francois Braunministre de la santé and de la prevention ; Dubravka Suicavice-presidente of the European Commission (sous réserve) ; Paola Viganourbanist ; Alain Subiotprofessor emerite at College of France ; Natalie Bondel, directrice du musée et des expositions de l’Institut du monde arabe ; Serge Hefez, Responsible for the l’unité de thérapie familiale dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. En clôture sera lancé l’appel de Nantes pour inciter les villes à se mobiliser pour la santé mentale. Des séances de meditation guidée et des conférences autour d’œuvres en lien avec la santé mentale sont prévues jusqu’au 3 decembre.

Renseignements: Villes-et-sante-mentale.com

Leave a Comment